C'est au lendemain de la Guerre, en 1946 que le Club du Chien de Saint-Lô a vu le jour sous la houlette de M. Bousquet, fondateur des clubs de chiens de défense de la Manche dès 1923.

 

1948

Avec le soutien      de quelques "mordus", il a pu constituer et officialiser les statuts du club dès 1948. Ses      activités principales étaient l'obéissance, le mordant et la défense  du maître, pratiquées en majorité par des bergers allemands, race la  plus représentée à cette époque. Le club s'appelait alors "Club du chien de défense" et comptait      dans ses rangs une quarantaine de membres.
Les activités principales du Club du Chien de Saint-Lô étaient à ses débuts l'obéissance et le mordant.    

 

 

1987

Ce n'est que bien plus tard en 1987 que l'activité du club se diversifia en      partie avec l'arrivée en France d'une nouvelle discipline "l'agility". Avec l'achat d'un parcours en octobre de cette même année, le club      rebaptisé "Club du chien de Saint-Lô" devint le premier club      en Basse-Normandie à proposer à ces adhérents. Ce nouveau sport canin qui connaîtra au fil des ans de plus en plus d'engouement pour en arriver au succès qu'on lui connaît aujourd'hui.  

L'arrivée de cette discipline a permis de se développer et de s'ouvrir au plus grand nombre (femmes et enfants, chien LOF ou non) pour être aujourd'hui le sport canin le plus pratiqué au sein du club.

 

 

 

L'obéissance       Le mordant Début de l'agility