Diagnostique
Le seul critère objectif de la dysplasie coxale fémorale est la radiographie du bassin. Pour être interprétable, cette radiographie doit être pratiquée selon un processus bien défini : ce protocole nécessite l'anesthésie du chien, un positionnement bien particulier et une image radiologique parfaite.

Sur une radio, on évalue la coaptation de la tête du fémur dans l'acétabulum (c'est à dire la façon dont elle s'emboîte dans la cavité).
Stade A : aucun signe de dysplasie.

Stade B : Stade intermédiaire : mauvaise coaptation tête fémorale / acétabulum; angle Norbert Olson > 105°.

Stade C : Dysplasie légère : mauvaise coaptation avec angle Norbert Olson > 100°.

Stade D : Dysplasie moyenne : mauvaise coaptation avec signe d'arthrose.

Stade E : Dysplasie grave. Luxation ou subluxation de la tête fémorale avec arthrose
L'interprétation de la radiographie permet de classer l'état de dysplasie du bassin du chien en divers stades, mais elle ne permet pas de pouvoir juger du handicap de celui-ci. Il n'y a pas de corrélation entre les symptômes et l'image radiologique.
 

 

Diagramme bassin normal Bassin légèrement dysplasique Diagramme bassin arthrosique
  1. La tête du fémur est grande, ronde et s'adapte parfaitement dans la cavité.
  2. Le col du fémur est bien dessiné et ses contours sont lisses.
  3. Les rebords de la cavité sont lisses.
  4. L'acétabulum (cavité) est profond et couvre plus de 50 % de la tête du fémur.
  5. L'espace articulaire entre la boule et la cavité est égal dans toute sa longueur, car elles s'imbriquent étroitement l'une dans l'autre.
  • La tête du fémur est relativement petite et aplatie : elle ne correspond pas à la cavité.
  • Le col du fémur n'est pas clairement discernable de la tête.
  • Les rebords de la cavité deviennent légèrement irréguliers (signe précoce de l'arthrose).
  • L'acétabulum (cavité) est peu profond et couvre moins de 50 % de la tête du fémur.
  • L'espace articulaire entre la boule et la cavité est large et inégal à cause de la mauvaise imbrication des deux éléments (instabilité et sub-luxation).
  • La tête du fémur est relativement petite et aplatie : elle ne correspond pas à la cavité.
  • Le col du fémur n'est pas clairement discernable de la tête.
  • Les rebords de la cavité deviennent légèrement irréguliers (signe précoce de l'arthrose).
  • L'acétabulum (cavité) est peu profond et couvre moins de 50 % de la tête du fémur.
  • L'espace articulaire entre la boule et la cavité est large et inégal à cause de la mauvaise imbrication des deux éléments (instabilité et sub-luxation).